Pensée de résilience

Dans réflexion sur la résilience, il existe trois grands axes à partir desquels toutes les recherches et la réflexion conceptuelle partent. Le premier a déjà été mentionné précédemment, à savoir qu'il existe des interdépendances complexes entre les personnes et les écosystèmes.

Le second est un aspect historique et décrit la formidable accélération du développement humain au cours des 200 dernières années, en particulier depuis la Seconde Guerre mondiale. Cette accélération pousse dangereusement notre planète près de ses frontières, dans la mesure où un changement environnemental brutal ne peut être exclu. En outre, cela a conduit les scientifiques à affirmer que nous sommes entrés dans une nouvelle ère géologique appelée Anthropocène, ou Age of Man, où l'humanité influence tous les aspects de la Terre à une échelle semblable aux grandes forces de la nature.

Le troisième volet met en lumière le paradoxe fascinant que la capacité d'innovation qui nous a mis dans la situation environnementale actuelle peut également être utilisée pour nous en sortir. Pensée de résilience englobe l'apprentissage, la diversité et la façon de s'adapter à un large éventail de défis complexes. Il introduit le terme de pensée socio-écologique qui s'efforce essentiellement de trouver des moyens innovants de renouer avec la biosphère et de rester dans les limites planétaires.

« Retour à l'index du glossaire

Connectez-vous avec vos identifiants

ou alors    

Vous avez oublié vos coordonnées ?

Créer un compte